L' Argonaute

Communardes

Communardes

1871. Élisabeth Dmitrieff, une belle jeune femme russe de tout juste vingt ans arrivée à Paris depuis une semaine à peine, devient la présidente du premier mouvement officiellement féministe d’Europe : l’Union des femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés. Véritable passionaria socialiste et va-t-en-guerre, elle est envoyée par Karl Marx lui-même ! Sa beauté et sa verve, qui la distinguent des autres insurgées, d’origines plus populaires, suscitent l’intérêt des « hommes » jusqu’ici peu sensibles aux revendications des communardes. Ainsi, paradoxalement, l’une des premières grandes figures du combat pour le droit des femmes en France était... une aristocrate russe.

Si vous ne deviez en lire qu'une ce mois ci, la voila. Il y peu de bande dessiné sur la commune de paris, le sujet n'est pas moins intéressant. 

Ici, on retrouve le magnifique dessin de Anthony Jean accompagné d'un scénario de Wilfried Lupano (dont le talent n'est plus a prouver) pour nous raconter des histoires sur une période trop peu représenté. 

Communardes, déjà 3 tomes, déjà culte.